Mai : fin des négociations annuelles sur les salaires

 

Contexte :  voir le communiqué de presse du groupe Capgemini sur les résultats 2021

  • Le groupe compte 324.700 salariés dans le monde au 31/12/2021.
  • Le Chiffre d'affaire mondial augmente de 14% (10,3% pour la France), la marge à 12,9% ( 10,2% pour la France). La France représente 21% du CA global.
  • Le conseil d'administration préconise le paiement d'un dividende de 2,4€ par action, soit d'affecter aux actionnaires 35% du bénéfice réalisé par le groupe. C'est le principe des trois tiers (un tiers pour les actionnaires, un tiers pour les salariés et un tiers pour l'investissement).

En France le groupe consacre :

  • 48,8 M€ aux augmentations et primes individuelles (hors salaires variables),
  • 29 M€ à la participation et à l'intéressement,
  • 600 k€ à l'égalité professionnelle H/F et F/H (accord égalité pro).

La négociation avec les syndicats apporte en plus :

  • 2,134 M€ pour les collègues les moins bien traités : 4.539 collègues dont 705 nouveaux entrants ALTRAN dans l'UES CAPGEMINI, soit une augmentation rétroactive au 1er janvier pour ceux qui n'ont pas été augmenté les deux dernières années (ou le complément) :
    • 800 € si le salaire est inférieur au salaire médian de l'UES (43.004 €)
    • 450 € si le salaire est inférieur au salaire moyen de l'UES (51.096 €)
  • 600 k€ de plus pour l'égalité H/F et F/H
  • 741 k€ pour revaloriser les tickets restaurant à 9,05 € (niveau ALTRAN)
  • 417 k€ pour revaloriser les indemnités kilométriques (moins pour les grosses cylindrées, plus pour les collègues qui doivent rouler plus de 5000 km / an)
  • revalorisation des primes d'astreinte, de travail de nuit et de travail posté

... soit au total 4 M€ (5,1 M€ en coût chargés) et plus de deux fois ce que nous avions obtenu en 2021.

Deux mots sur les arguments de la CFDT et de la CGT qui annoncent qu'ils ne signeront pas l'accord :

La CFDT et la CGT diffusent l'information comme quoi moins de 40% des salariés ont été augmentés (un peu de battage médiatique, mais bon...). C'est faux. Ils ont appelés les salariés à débrayer avec de fausses informations. Résultat : très faible mobilisation (une partie seulement de leurs militants)  Ils annoncent qu'ils ne signeront pas cet accord. Ils demandaient 2.500 € d'augmentation pour tous.

Seulement voilà, les chiffres des personnes augmentées à titre individuel sont :

  • 53,9 % des salariés augmentés de 5,36% en moyenne,
  • plus 7,4 % des salariés promus et augmentés de 11,6% en moyenne,
  • plus 1, 8 % des salariés augmentés au second semestres 2021 de 3,9% en moyenne.

Soit 63,1 % des salariés augmentés à titre individuel.

Avec le turn over élevé que nous connaissons, on peut considérer que 20% des salariés ne sont pas éligibles à une augmentation (arrivés récemment ou sur le départ).

Restent un peu moins de 20% de salariés éligibles mais non augmentés (on est loin des 60% avancés par la CFDT et la CGT). Ce sont ces salariés dont la CFTC doit s'occuper en priorité.

Bilan :

Comme toute négociation, il y a des motifs de satisfaction et des motifs d'insatisfaction sur cet accord :

La question se pose de la manière suivante :

  • devons nous refuser les 800 € (ou le complément à 800€) pour les 4.539 salariés concernés dans l'UES ainsi que les autres avancées (au motif que ce n'est pas assez) ?
  • devons nous engranger ce que nous avons obtenu (et préparer déjà la NAO 2022-2023 qui sera, elle, très impactée par l'inflation) ?

Solidaires, constructifs et déterminés... consultation en cours auprès de tous nos adhérents. 14 mai 2022 : OK pour signer l'accord. La CFDT qui était d'accord pour accorder 600€ aux salariés en 2020 n'est plus d'accord pour accorder 800 € aujourd'hui. Comprenne qui pourra. Plus d'infos

 

Mars : accord d'adaptation pour les salariés d'ALTRAN intégrés à Capgemini

Il s'agit des activités IT et FPS de la société Altran Technologie transférées à la société Capgemini Technology Services, et de l’activité Frog de la société Altran Lab transférée à la société Capgemini Consulting. Cela concerne 2.848 personnes. L'accord a été signé par touts les syndicats représentatifs d'ALTRAN et de Capgemini - sauf la CFTC.

Les conditions de transfert sont bonnes (comme à chaque fois, soit dit en passant, nous faisons notre travail en négociation), mais :

  • l'accord intègre des modalités de travail dangereuses (pour les salariés comme pour l'employeur) issues d'ALTRAN dans l'accord 35 heures de Capgemini.
  • nous nous sommes retrouvés les otages des OS d'ALTRAN qui ont dicté leur loi sur les dispositions IRP.
  • Ces dispositions IRP créent des postes supplémentaires dans nos instance CSE, ICRP (ce qui est toujours fait), mais sans respecter les équilibres (droits de vote) ni même la représentation des salariés (nombre de représentants hypertrophié),
  • Et plus globalement, on se retrouve avec des OS d'une entreprise absorbée décider des dispositions applicables dans l'entreprise absorbante, le pire étant la modification d'un accord UES Capgemini, mais aussi les accords du cadre social de l'UES CAPGEMINI).

De plus, la direction entendait exclure de la négociation UNSA qui est représentative sur Capgemini mais pas sur l'ensemble du groupe... tout en requerrant sa signature à l'accord. La Direction a fini par inviter UNSA et Amplitude (syndicat maison d'ALTRAN). Bref... notre délégation a fait son travail, mais il fallait marquer notre désaccord sur la méthode et à cause des impacts sur l'organisation sociale. La Direction a fait une grave erreur dans le choix de la méthode, elle le sait et le reconnaît.

En résumé :

  • Nous avons fait ce qu'il fallait pour obtenir des dispositions favorables pour les salariés d'ALTRAN transférés : comme à chaque fois.
  • Nous n'approuvons pas les postes créés artificiellement pour "planquer" les quelques 72 anciens élus ALTRAN (alors que leur sécurité était déjà garantie comme nous le faisons à chaque fois).
  • Nous n'approuvons pas l'intégration à l'accord 35h. de l'UES Capgemini des dispositions de temps de travail dangereuses et sources de contentieux.

 

Accord

  CFTC CGT UNSA CFDT CGC Amplitude

validité

Adaptation des statuts Altran

NON

accord valide

 

 

 

 


Décembre

Joyeux Noël et très bonnes fêtes de fin d'année !!!

 

en cours :

  • accord de configuration de l’UES Capgemini et des négociations portant sur l’harmonisation progressive des statuts

  • projet d’accord sur les horaires individualisés

  • Négociation sur la communication syndicale

  • Négociations d'avenants au PERCOL et au PEG

  • Transfert des activités FPS et IT France : négociation d'un accord d'adaptation

  • Négociation de l'avenant relatif à l'accord sur l'organisation sociale

 

Novembre

 

 

 

 

Octobre :

Signature de l'accord de méthode en vue de l'intégration d'Altran dans l'UES Capgemini.

Accord

  CFTC CGT UNSA CFDT CGC Amplitude

validité

UES

OUI NON

accord valide

 

 

signature de l'accord GEPPMM (ex gestion prévisionnelle des emplois et des compétences). Infos pratiques pour les primo accédants - Fusion Capgemini Altran : les premiers transferts annoncés - Gestion de l'emploi et des parcours professionnels : accord signé ! - Horaires individualisés l'usine à gaz (2) - Flex office du bazar partout (2) ! en savoir plus.

 

Les dispositions de l’ancien accord de génération (rendu caduques par la loi de 2017) ont été prorogées grâce à cet accord : les seniors (plus de 45 ans à Capgemini!) se voient offrir :

  • des garanties d'emploi et de conditions d'emploi,

  • des moyens pour préparer sa retraite (formation interne Capgemini et accès gratuit à un cabinet externe spécialisé),

  • possibilité de temps partiel 80% payé 90% (sous conditions) plus garantie de cotisations patronales retraite et santé à 100%,

  • Mécénat de compétence en fin de carrière (travailer pour le compte d'une association),

  • retraite progressive,

 

Le Career Center (ex DME) se professionnalise et complète ses offres pour accompagner tous les salariés dans leur parcours, qu’ils souhaitent changer de métier chez Capgemini, changer de région, continuer leur parcours dans une autre entité du groupe, voire continuer leur parcours en dehors de Capgemini. 

Et aussi : développement des compétences, VAE, reconversion / alternance, bilan professionnel, apprentissage en continu (myNextHour), certifications, mobilité choisie, ...

On y trouve également Le congé de mobilité volontaire externe sécurisée (« M.V.E.S. »), permet au salarié d’exercer une activité dans une autre entreprise hors du Groupe, enrichissant ainsi son parcours professionnel, avec la sécurité d’un retour possible au sein d’une des entités de l’UES Capgemini, s’il le souhaite. Un dispositif mis en place grâce à une négociation direction - CFTC (seule signataire de cette avancée sociale) qui a ensuite été reprise dans la loi après notre expérimentation.

 

 

Accord

  CFTC CGT UNSA CFDT CGC

validité

GEPPMM

OUI NON

accord valide

 

Septembre : Signature de l'accord télétravail à Capgemini : grosses avancées, tous les syndicats valident ! Le télétravail devient le mode normal et majoritaire. en savoir plus

 

Accord

CFTC

CGT UNSA CFDT CGC

validité

Télétravail

OUI accord valide

Principes :

  • Double volontariat requis (un salarié ne peut être contraint à télétravailler). Le refus du salarié ne nécessite pas d'explication alors que le manager qui refuserait doit se justifier et le salarié peut faire appel.

  • Le télétravail peut s'exercer entre 20% mini et 70% max du temps de travail apprécié en moyenne sur l'année (pour les DSS), sur la durée de la mission pour les CSS.

  • Formalisé par un avenant au contrat de travail.

  • Présence sur le site de l'entreprise au moins 4 jours par mois.

  • Réversibilité.

  • Télétravail occasionnel possible.

  • Egalité de traitement (charge de travail, droits individuels et collectifs,

  • Equipements et Indemnité,

  • Dispositions de prévention et contrôle santé, téléassistance....

  • Droit à la déconnexion et vie privée,

  • Protection des données,

  • >Implication des partenaires sociaux.

Juillet : Très bonnes vacances à tous !!!! 

Les nouvelles du mois Fusion Capgemini Altran - Salaires - Egalité Professionnelle -  Horaires individualisés - Télétravail : nouvel accord - Télétravail : les équipements Congés de paternité - Flex office partout ! en savoir plus

Juin :  Avenant sur l'accord d'intéressement : après une année 2020 catastrophique (la Direction ayant refusé de renégocier les objectifs malgré la clause de révision de l'accord), nous avons enfin négocié un avenant pour 2021. Il prend en compte la situation économique et compense en partie 2020. Participation + Intéressement seront plafonnés à 2,9% de la masse salariale. La CFTC a obtenu l'augmentation de l'enveloppe au premier seuil de déclenchement (6M€). L'ensemble des objectifs (au niveau entité sociale) ont été revus en sorte que chaque entité a une chance raisonnable d'atteindre le seuil d'objectif.

Négociation d'un avenant sur la communication syndicale. Avec le télétravail massifié (et les collègues en mission clientèle), il devient très difficile de contacter les salariés de l'entreprise. Cet avenant a aussi pour objet de moderniser les moyens de communication des organisations syndicales, en accord avec la Direction. A suivre.

Mai : Deux accords majeurs et deux avenants  sont signés :

  • L'accord salaire 2020-2021 qui a abouti malgré un contexte peu favorable,

  • L'accord égalité professionnelle augmente encore les droits des salariés (nombreuses mesures supplémentaires à voir ici) dont de nouvelles dispositions originales comme l'égalité salariale H/F quel que soit le genre,

  • Deux avenants instituent une prorogation des effets de l'accord correspondant (Contrat de génération et GPEC).

 

Accord

 

CFTC

CGT UNSA CFDT CGC

validité

NAO - salaires

OUI NON accord valide

Egalité Professionnelle

OUI NON accord valide

Avenant de prorogation GPEC

OUI NON NON avenant valide

Avenant Contrat de génération

OUI NON avenant valide

Avril : mesure de la représentativité au niveau national (toutes les entreprises comme Capgemini plus les TPE). Une nette reprise économique et des solutions pour le télétravail en vue (accord en cours de négociation) en savoir plus.

   

Mars : élections TPE du 22 mars au 6 avril.

Février 2021 : ALTRAN fait machine arrière. Les prêts de compétences Capgemini Altran démarrent. le catalogue CFP en ligne. en savoir plus.

Janvier 2021 : Annonces du groupe sur les promotions, les augmentations et les parts variables, état de l'économie, Meudon Campus, le fond social Capgemini, carte APETIZ 2021.. en savoir plus.

 


Pourquoi adhérer au syndicat CFTC ?

Humour

Les vidéos de Dark Elevator sur Dailymotion


Adhérez à la CFTC


Activités - commentaires - suivi d'actions

        2020
2019 2018 2017 2016 2015
2014 2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006 2005
2004 2003 2002 2001 2000
1999       divers

Faites vous connaître, Adhérez à la CFTC de Capgemini

Définition de la CFTC - Pourquoi adhérer à la CFTC ?